Sébastien Roman – Nous, Machiavel et la démocratie

9 octobre 2017

Présentation

Cet ouvrage est une version remaniée de la thèse de Sébastien Roman, soutenue fin 2011 à l’ENS de Lyon, sous la direction de Michel Senellart.
Sébastien Roman propose, dans le sillage des travaux de Claude Lefort, une actualisation de la pensée machiavélienne qui a pour particularité d’insister sur les notions de conflit civil et d’imaginaire social pour penser la démocratie aujourd’hui. Machiavel n’était pas un démocrate. Mais, étrangement, c’est à partir de ce qu’il donne à penser que l’on peut comprendre et la fécondité du conflit, et le problème de son expression, jusqu’à envisager d’en faire le principe de la vie politique.